Fake news : à quoi joue le Réseau des citoyens ?

Auteur d’une Fake News ce dimanche soir sur ‘’la vente par le Tchad de ses doses de vaccins à l’Afrique du sud’’, le Réseau des citoyens s’adonne à une désinformation des plus vils dans le but unique de saper les efforts du gouvernement.. tout en sachant que c’est la population tchadienne qu’il punit de la sorte.

« Le nationalisme c’est la haine des autres. Le patriotisme c’est l’amour des siens » disait Romain Gary, militaire, résistant et diplomate français. Le Réseau des citoyens ne peut se targuer ni de l’un, ni de l’autre. Car dans sa sortie sur Facebook ce dimanche 17 janvier dans la soirée, il affirme (sans citer de source) que le Tchad a vendu les doses de vaccins qui lui étaient destinées via le programme COVAX, initiative internationale créée ‘’pour garantir un accès équitable à tous les pays’’. Même si ce message est rédigé au conditionnel, ce n’était nullement le moment d’instiller des informations qui pourraient créer des doutes supplémentaires.

Égoïsme et irresponsabilité

Mais à quoi jouent les responsables ( ???) de cette web-radio en voulant semer le trouble au sein d’une population tchadienne déjà fragilisée, assommée par 10 mois de difficultés liées au coronavirus ? Surfer sur le malheur de leur concitoyens ? Accabler le gouvernement sur base de mensonges en ce qui concerne sa gestion de la riposte ?

Si tel est le cas, le Réseau des citoyens fait preuve d’un égoïsme mesquin et d’une irresponsabilité qui frise l’instabilité mentale. A l’heure où nous luttons tous contre les Fake News de manière générale et plus particulièrement dans le cadre de la lutte contre le Covid, Migo Natolban et ses acolytes se permettent de tirer sur une corde déjà raidie par l’incertitude. Les fausses informations ont déjà causé plus de 800 décès et conduit 100 fois plus de personnes dans les centres de santé à travers le monde. Au-delà du fait de saper le moral des citoyens,  les Fake news créent chez ces derniers une déficience vis à vis des messages officiels et creusent un fossé entre les populations et les politiques de riposte. Sciemment, le Réseau des citoyens souhaite installer une psychose et mettre en branle des mois de travail de la part du gouvernement. Cette attitude est inconsciente et doit être sanctionnée, ou du moins signalée afin que ses auteurs comprennent le mal qu’ils perpétuent…chez les leurs.

En agissant de la sorte, le réseau des citoyens ne peut se targuer d’être citoyen. Il n’est pas nationaliste non plus car il déteste les siens. Et encore moins patriote car il n’a aucun amour pour le Tchad et les Tchadiens.

Chérif Adoudou Artine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *