« Ana ma indi adou fi Guera »

Main tendue aux Tchadiens de l’étranger, réconciliation avec un ex compagnon d’arme et large mobilisation sont les trois points à retenir après le meeting tenu par Idriss Déby Itno à Mongo. Voici le journal de campagne du 22 mars…

http://

La journée de lundi a été marqué par une scène de pardon. Le canidat Idriss Déby Itno, lors de son meeting électoral à Mongo, a fait preuve de grandeur en accordant son pardon à Ahmat Koussou, qui en juin dernier dans une lettre ouverte se plaignait. L’ancien compagnon d’arme d’Idriss Déby lors de ses années baministes avait fustigé le manque de considération dont sa région (le Guera) et ses ressortissants faisaient preuve.

Faisant feu de tout bois, Idriss Déby Itno a assuré ne plus tenir rigueur à cet ex-générale (ou général comme lui-même l’a désigné ?) : «Il s’appelle Ahmat Koussou, c’est un général qui a travaillé avec moi. On m’a demandé de lui pardonner. Ana saméta lilay wo rassoul lilay. Je n’ai aucun ennemi dans la Guera (Ana ma indi adou fi Guera)». La réconciliation entre les deux hommes s’est conclue par des accolades chaleureuses sous la grande tente qui accueillait une partie des officiels venus assister à cette rencontre.

http://

La main tendue d’Idriss Déby Itno aux Tchadiens vivant à l’étranger a été le second grand moment de cette étape dans le Guera. Le candidat du consensus a demandé à ses compatriotes de l’étranger de rentrer au Tchad et d’oeuvrer à la construction de la société tchadienne. « J’invite tous nos compatriotes de Libye, du Soudan, des États-Unis…  de partout ailleurs à venir pour nous aider à construire ce pays. Que faites-vous là-bas alors que votre pays a besoin de vous ? » a-t-il scandé.

Pour les reste…

Brice Guedmbaye Baïmon est de retour dans la campagne. Dix jours après avoir suspendu son action dans le cadre de la campagne (pour des raisons de non respect d’équité entre les candidats au sujet de la présence médiatique).

Pahimi Padacké Albert est le seul candidat, avec celui de l’Alliance du consensus, qui semble battre campagne (à N’Djaména du moins) pour le moment. On voit ça et là le long des grandes artères du sud de la ville de N’Djaména ses grandes affiches électorales.

Lydie Beassemda, la seule candidate à l’élection présidentielle, sera l’invitée du Talk-Débat sur tchadinfos.

Chérif Adoudou Artine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *