Chérif newZ

L’essentiel de l’actu intéressante du 15 juillet 2019.

Votre condensé d’actualité tchadienne…et plus

Les médicaments de la rue tuent

Le ministre sur la Santé publique, Aziz Mahamat Saleh, a, via un communiqué publié ce dimanche 14 juillet 2019, appelé la population à la vigilance quant à la consommation d’un produit pharmaceutique « dénommé Fradol ». Cette communication du ministère fait suite à une perte de connaissance d’un malade survenue durant le week-end.

Le ministère rappelle aussi que ce traitement « de provenance inconnue ne figure pas sur la liste nationale des médicaments essentiels. »

Un sachet de Fradol, le médicament à l’origine de la perte de connaissance d’un patient.

Plus de VPN au Tchad

C’était l’évènement du week end. Le Président de la République a instruit les services compétents pour lever les restrictions sur les réseaux sociaux ce samedi 13 juillet 2019 lors de la clôture du Forum Tchad Numérique.

Les internautes tchadiens étaient en fête suite à cette annonce. Ils se libèrent ainsi de leur(s) VPN (applications qui leur permettaient de contourner la censure sur les réseaux sociaux imposée au Tchad depuis le mois de mars 2017) et vont diminuer leurs coûts de connexion.

Can 2019

La finale de la Coupe d’Afrique des nations opposera le Sénégal à l’Algérie.

Au terme des deux demies-finale jouées ce dimanche 14 juillet, les Sénégalais se sont imposés face au Tunisiens après prolongation sur la plus petite des marges, 1 but à 0; et les Algériens sont venus à bout du Nigéria, 2 buts à 1.

La finale entre Lions de la Téranga et les Fennecs se jouera au Caire le vendredi 19 juillet à 20 heures.

Mercredi 17 juillet, Tunisiens et Nigérians tenteront de monter sur le podium en remportant le match pour la troisième place.

Facebook condamné à 5 milliards $

Le réseau social crée par Marck Zuckerberg négocie actuellement le règlement d’une amende de 5 milliards de dollars infligée par la Federal Trade Commission (FTC), le régulateur du commerce aux Etats-unis. Cette somme imposée à Facebook fait suite aux failles de sécurité dans la protection de la vie privée des utilisateurs du réseau. Le montant dont devra s’acquitter probablement Facebook représente 9% de son chiffre d’affaires de l’année 2018.

Africanews a été vendue

La chaîne d’info continue, Africanews, a été vendue par le groupe américano-européen EuronewsNBC au magnat malgache de la banque et de l’immobilier, Ylias Akbaraly, à la tête de la holding Sipromad. L’acquisition de la chaîne basée à Brazzaville par Sipromad est estimée à 20 millions de dollars. L’opération devrait être officialisée à la fin du mois de juillet 2019.

A$AP Rocky risque 6 ans de prison

Le rappeur new-yorkais, A$AP Rocky, est détenu en prison depuis le 5 juillet 2019 à Stockholm, en Suède. Il s’est rendu dans le nord de l’Europe dans le cadre d’un festival de rap, le Hip-Hop Smash. Suite à un échange avec des fans qui a tourné en pugilat, il a été convoqué par la police suédoise après son concert du vendredi 5 juillet et est incarcéré depuis cette date.

Il sera maintenu en détention durant au moins deux semaines, le temps de l’enquête, et risque, selon le média en ligne TMZ, jusqu’à 6 ans de prison.

Pour plus de détails sur l’affaire, on vous conseille de lire le billet du site Le black et la plume.

Excellente journée à toutes et à tous.

Chérif Adoudou Artine, leader numérique autoproclamé.

Chérif Newz

L’essentiel de l’actu intéressante du 12 juillet 2019.

Votre condensé d’actualité tchadienne…et plus !

Aché Cohélo au CPA de Macron

La réalisatrice Aché Coélo intègre le Conseil pour l’Afrique (CPA) initié par Emmanuel Macron pour « bâtir une nouvelle relation entre l’Afrique et la France ».

La femme de 33 ans rejoint dans ce think tank une autre de nos compatriotes, Vanessa Moungar, membre de ce conseil depuis sa création en août 2017.

No alternative text description for this image
Aché « Kakou » Cohélo
Crédit photo : Aché Cohélo

Menace de grève à Djarmaya

La principale cellule syndicale représentant les salariés de la raffinerie de Djarmaya menace d’aller en grève. Ella transmis ce mardi 9 juillet un préavis de grève à la direction générale.

Selon Tchadinfos.com, les travailleurs syndiqués souhaitent que leur board réponde aux revendications suivantes :

  • Signature et l’application immédiate et sans délai de la convention collective d’entreprise de la Société de raffinage de N’Djamena
  • Augmentation sans conditions et sans exceptions des grades aux employés n’ayant pas bénéficié des « dons de grades
  • Déblocage immédiat et sans conditions des avancements systématiques annuels de certains agents suspendus depuis 2012
  • Rappel de salaires de certains agents.

Rappelons que c’est la raffinerie de Djamrmaya qui fournit la ville de N’Djaména en carburant et en gaz.

« Tchad, pays inégalitaire »

Le Tchad est le pays le plus inégalitaire du Sahel selon un rapport de l’ONG britannique OXFAM présenté ce jeudi 10 juillet à N’Djaména.

L’un des points saillants de ce rapport indique qu’au Tchad, « 10% des plus riches détiennent une part du revenu brut national deux fois plus importante que les 40% les plus pauvres ». Plus de détails ici.

CAN 2019

On connait désormais le dernier carré de la CAN 2019.

Après le Sénégal et Le Nigéria jeudi soir, les Algériens et les Tunisiens ont décroché leur billet pour les demies finales.

Au bout du suspens, les Fenecs sont venus à bout de la Côte d’Ivoire. Ils se qualifient après une séance de tirs au but remportée 4 à 3 ( 1-1 au bout du temps réglementaire et des prolongations).

La Tunisie quant à elle st venue à bout de la surprenante équipe de Madagascar sur le score sévère de 3 buts à 0.

Bonne journée à toutes et à tous.

Chérif Adoudou Artine, leader numérique autoproclamé

Chérif newZ

L’essentiel de l’actualité…interessante du 10 juillet 2019.

Vote condensé d’actualité tchadienne…et plus !

Déby : « Législatives en décembre »

En entretien sur France 24 ce 8 juillet 2019, le président de la République Idriss Déby Itno souhaite que « des élections législatives et communales transparentes se tiennent au mieux avant le mois de décembre ». Et de rajouter : « Il ne m’appartient pas de fixer la date (…) il appartient à la CENI de nous dire le calendrier exacte« .

6 tués par balle à Farchana

Un groupe de malfrats a ouvert le feu dans un bar de Farchana, localité située à la frontière Tchad-Soudan (province du Ouaddaï), dans la soirée du lundi 8 juillet. Les raisons de cet acte n’ont pas été précisées par les forces de l’ordre, même si l’ont peut penser que le vol est le principale mobile car la caisse de l’établissement et un engin motorisé ont été emportés par les malfrats.

Congo RDC / CPI

Ce lundi 8 juillet 2019, Bosco Ntaganda, le chef de guerre congolais, a été reconnu coupable par la CPI (Cours pénale internationale) de « Crimes de guerre » et de « Crimes contre l’humanité » pour des faits qui e sont déroulés entre 2002 et 2003 en Ituri, dans l’est du pays. Sa peine de prison n’a pas encore été définie.

Pour la première fois la notion de crimes sexuels et de viols ont été retenus dans les chefs d’accusation.

CAN 2019 / quarts de finale

La Coupe d’Afrique des nations 2019 reprend ses droits ce mercredi 10 juillet avec au programme les deux premiers quarts de finale.

  • Sénégal vs Bénin à 17 heures
  • Nigéria vs Afrique du sud à 20 heures

Les deux autres quarts de finale se joueront jeudi 11 juillet .

  • Côte d’ivoire vs Algérie à 17 heures
  • Madagascar vs Tunisie à 20 heures

Rwanda

Ange Kagamé, la fille unique du président rwandais, Paul Kagamé a convolé en juste noce ce dimanche 7 juillet 2019 avec Bertrand Ndengeyingoma. La mariage s’est déroulé dans la plus grande simplicité, une des caractéristiques du père de la mariée.

Image result for mariage fille kagamé
Le couple et les parents lors de la cérémonie traditionnelle de mariage connue sous le nom de Gusaba.
Droits photo : pas trouvé

Nicky Minaj n’ira pas à Jeddah

Programmée le 18 juillet prochain pour une performance lors du festival « Jeddah Season », la rappeuse Nicky Minaj a annulé son concert dans le royaume. Elle souhaite, par ce refus, apporter son soutient aux associations saoudiennes qui militent pour la cause des femmes.

L’opération de charme du prince héritier, Mohamed Ben Salman, destinée aux jeunes saoudiens échoue suite à cette annulation. Il devra trouvé un autre moyen pour faire les yeux doux à ses compatriotes.

Chérif Adoudou Artine, leader numérique autoproclamé

Chérif NewZ

L’essentiel de l’actualité interessante du 8 juillet 2019 en un clin d’oeil.

Votre condensé d’actualité tchadienne…et plus !

Deux bergers tués prés de Biltine

Deux hommes ont été retrouvés morts dans un puit à Hadjar Tarma, village situé à l’ouest de Biltine (capitale de la région du Wadi Fira), dans la nuit du 1er juillet 2019. Les deux bergers, sortis en soirée à la recherche de leur bétail, avaient disparu depuis fin juin. Selon le site d’information Al Wihdainfo, « Le gouverneur de la région a ciblé des groupes de jeunes » qu’il soupçonne d’être les auteurs de ces assassinats.

Interdiction d’exploiter des mines

La chaîne d’info continue Africa24 annonce que l’exploitation des mines est suspendue dans le Mayo-Kébi Ouest sans donner plus de détail. Si interdiction effective il y a, elle ne peut venir que de la SONAMIG (Société nationale des mines et de la géologie) créée en février 2018 avec pour objectif de propulser le secteur minier à un niveau d’exploitation industrielle.

#Tchad, Suspension des exploitations de mines d’or au Mayo-Kebbi Ouest— #AFRICA24 (@AFRICA24TV) July 7, 2019

Union africaine

Le 12ème sommet extraordinaire de l’Union africaine s’est ouvert ce dimanche 7 juillet 2019 à Niamey, capitale du Niger. La mise en place de la ZLECAF (Zone de libre échange continentale africaine) a été le principal sujet des discussions entre les chefs d’Etat.

Cet accord commercial qui souhaite renforcer les échanges commerciaux entre les pays africains compte aujourd’hui 27 Etats l’ayant déjà ratifié. Le président Nigérian, Muhamadu Buhari, a signé l’accord ce 7 juillet, en attendant qu’il soit ratifié par le pouvoir législatif de son pays.

Le Nigeria signe enfin l’accord sur la Zlecaf
Le président nigérian Muhamadu Buhari
Crédit photo ; agenceecofine.com

CAN 2019

Les surprises continuent en Coupe d’Afrique des nations de football. Après les éliminations samedi du champion en titre, l’Egypte, et de son dauphin de la dernière édition, le Cameroun, la sensation est venue de la qualification de Madagascar au dépend de la RDC. Les joueurs insulaires ont remporté leur qualification pour les quarts de finale 4-2 aux tirs au but (2-2 après le temps règlementaire).

L’équipe d’Algérie, toujours aussi impressionnante, quant à elle s’est débarrassée de la Guinée 3 buts à 0. Les deux derniers matchs de ces huitièmes de finale se joueront ce lundi 8 juillet. Au programme :

En Copa America, l’équivalent de la CAN pour l’Amérique du sud, le Brésil remporte le trophée à domicile. Dans un stade Maracana (à Rio de Janeiro) en fête, les locaux ont battu le Pérou sur le score de 3 buts à 1. Ils soulèvent le trophée pour la neuvième fois de l’histoire de la compétition.




Afrique & Pop

Toute l’actualité de la culture pop africaine à retrouver sur le site mobile de TV5 Monde dans Afrique & Pop avec Paola Audrey.





Bonne journée à toutes et à tous.

Chérif Adoudou Artine, leader numérique autoproclamé

Chérif newz

L’essentiel de l’actualité interessante du 6 juillet en un clin d’oeil…

Votre condensé d’actualité tchadienne…et plus !

Tchad numérique

Le comité d’organisation du forum Tchad numérique a détaillé ce vendredi 5 juillet le contenu des rencontres qui se dérouleront du 11 au 13 juillet 2019 à l’hôtel Radisson de N’Djaména. Selon le compte twitter du forum, Tchad numérique sera « 1 evenement en 3 » avec :

  • 1 débat sur les 20 ans du numérique au Tchad,
  • 1 concours appelé – Tchad numérique awards –
  • Le lancement de la fibre optique.

Trafic de drogue au MAE

On attend toujours une réaction officielle de la part du ministre des Affaires étrangères ou d’un de ses collaborateurs suite à l’arrestation de 7 fonctionnaires du département sur fond de trafic de substances psychotrope.

CAN 2019

Le Maroc tombe de haut. Présenté comme les favoris de ce premier huitième de finale, les Marocains ont été éliminés par le Bénin. Après un score de 1-1 durant le temps règlementaire, les joueurs du sélectionneur Michel Dussuyer l’emportent 4-1 dans la séance des tirs au but.

Le Sénégal passe également en quarts de finale après sa courte victoire, 1 but à 0, contre l’Ouganda.

Nigéria vs Cameroun et Egypte vs Afrique du sud ce samedi.

Soudan

Un accord sur l’instance qui doit diriger la transition « sur une période de 3ans ou plus » a été trouvé entre « les Forces du changement » et le Conseil militaire. Sans donner plus de détails, le communiqué officiel précise que cet organe sera « dirigé par un militaire pendant au moins 18 mois ».

Le ministre tchadien des Affaires étrangères, Chérif Mahamat Zene s’est félicité de l’accord via un tweet.

Tunisie

L’interdiction du Niqab dans les administration et les institutions publiques est effective.

Le gouvernement a entériné une décision “interdisant l’accès dans les locaux des administrations et les institutions publiques, à toute personne ayant le visage caché” principalement pour des raisons sécuritaires.

cover cover

Cameroun

Grosse amende pour les majors de la téléphonie.

Le gouvernement camerounais, par l’intermédiaire de l’ART (Agence de régulation des télécommunications) a infligé une amende aux opérateurs de téléphonie mobile Orange Cameroun (1,5 milliard CFA), Nextel et MTN (1 milliard CFA chacun) pour violation sur l’identification des abonnées.

Bonne journée à toutes et à tous.

Chérif Adoudou Artine, leader numérique autoproclamé

Chérif newz

L’essentiel de l’actualité interessante du 5 juillet en un clin d’oeil…

Votre condensé d’actualité tchadienne…et plus !

Trafic de drogue au MAE

Au Tchad nous suivrons l’évolution de l’affaire qui secoue le ministère des affaires étrangères et attendons une réaction officielle du ministère. Rappelons que le directeur général du département et six de ses collègues ont été arrêtés dans une histoire de trafic de tramol.

<blockquote class= »twitter-tweet »><p lang= »fr » dir= »ltr »>Des pratiques aussi éhontées, graves et préjudiciables si avérées étaient absolument inimaginables au MAE que je connaissais sous les ministres <a href= »https://twitter.com/Allammia?ref_src=twsrc%5Etfw »>@Allammia</a> et <a href= »https://twitter.com/MoussaFakiMht?ref_src=twsrc%5Etfw »>@MoussaFakiMht</a>. Que s’est-il réellement passé au quartier général de la diplomatie tchadienne? Je suis inconsolable. <a href= »https://twitter.com/hashtag/Tchad?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw »>#Tchad</a> <a href= »https://t.co/0N9JvwTAOy »>https://t.co/0N9JvwTAOy</a></p>&mdash; Hassan Bouyebri (@HassanBouyebri) <a href= »https://twitter.com/HassanBouyebri/status/1146848114998988800?ref_src=twsrc%5Etfw »>July 4, 2019</a></blockquote> <script async src= »https://platform.twitter.com/widgets.js » charset= »utf-8″></script>

Pour le reste de l’actualité tchadienne et comme le chantait Renaud, « s’il y a quelque chose, on vous le dira »

CAN 2019

Les 8èmes de finale de la coupe d’Afrique des nations débutent ce vendredi 5 juillet. Voici le tableau du deuxième tour :

Etats Unis

Une première dans la célébration du 4 juillet aux Etats-Unis. Donald Trump a organisé un défilé militaire. Ce qui constitue un virage radical pour le D-Day, qui traditionnellement est une célébration apolitique.

Le défilé du 14 juillet à Paris, en 2017, placé sous le signe de l’amitié franco-américaine qui a inspiré Donald trump. (photo : AFP)

Arabie Saoudite

La rapeuse et spécialiste du twerk, Nicki Minaj sera en concert dans la ville saoudienne de Jeddah le 18 juillet prochain dans le cadre du festival « Jeddah Season » (qui sera même retransmis sur MTV). Le prince héritier Mohamed Ben Salman adopte là une stratégie d’ouverture visant les millennials de son pays qui représentent 60% de la population du pays.

Excellente journée à toutes et à tous.

Cherif Adoudou Artine, leader numérique autoproclamé

L'essentiel de l'actualité intéressante du 5 juillet en un clin d'oeil...

« GO back to Africa », la campagne qui détourne les clichés négatif sur l’Afrique.

Une campagne qui détourne une image négatif pour modifier le narratif sur l’Afrique.

L’article que vous allez lire est une introduction rédigée par Patrick Ndungidi, rédacteur pour Forbes Afrique. Il y décrit une campagne de communication primée qui détourne le coté péjoratif d’une expression pour en faire un appel au voyage.

La campagne «Go Back To Africa» transforme une expression péjorative en slogan marketing.

La campagne a remporté le grand prix de la catégorie « Créative Data », lors du festival international de la créativité « Cannes Lions », organisé à Cannes fin juin. Conçue par « Black & Abroad », une société basée à Atlanta (USA) et spécialisée dans les expériences de voyage pour les Noirs, la campagne utilise positivement l’expression «Go back to Africa» (souvent utilisée de manière négative et raciste) pour montrer la diversité, la beauté et la richesse de l’Afrique. Selon la plate-forme d’écoute sociale NetBase, l’expression «Go Back To Africa» est utilisée en ligne, de manière raciste, plus de 4500 fois par mois. Ainsi, expliquent ses initiateurs, l’un des objectifs de la campagne est d’effacer le côté péjoratif de l’expression et de réduire son impact négatif contribuant ainsi à changer le récit négatif sur l’Afrique.

Vu de l’application « Go back to Africa »
Un appel au voyage et à la découverte
Merchandising et testimoniaux font partie de la panoplie.

En outre, « Go back to Africa » vise aussi à encourager les afro-américains à visiter l’Afrique. Pour ce faire, Eric Martin et Kent Johnson, co-fondateurs de « Black & Abroad », organisent plusieurs voyages en Afrique par an dans des pays comme le Ghana, le Sénégal et l’Afrique du Sud. Article à lire sur africanshapers ici https://bit.ly/2xy9auE

Patrick Ndungidi

Aux confins du professionnalisme et de la passion…

Entre débats, key-note, campus et rdv pros, suivez-moi aux confins de du professionnalisme et de la passion…

Entre débats, key-notes, campus, rdv pros et la Sunday, je vous raconte mon expérience des Adicomdays 2019 qui se sont déroulés les 22 et 23 mars 2019 à Abidjan. Suivez-moi aux confins du professionnalisme et de la passion…

« Ce type d’évènement permet de crédibiliser notre métier, la marketing digital. » Cette phrase prononcée par Mbépongo Dédy Bilamba, brand manager de KFC Côte d’Ivoire, lors du campus marques qui s’est déroulé samedi 22 au Orange Fab à Abidjan, suffit à elle seule pour justifier l’existence des Adicomdays (Africa Digtal Communication Days). La 3ème édition de ces rencontres africaines s’est tenue les 22 et 23 mars dans la capitale ivoirienne avec aux manettes les co-fondateurs, Kahi Lumumba (de l‘agence Totem Experience) et Sophia El Hajaj-Gnassounou. Tels des métronomes, ils ont proposé une première journée équilibrée et complémentaire sous le thème général « Les communautés (en ligne) prennent le pouvoir ». Les majors d’Internet (Google et Facebook) ont animé dans la matinée des key-notes (mi-stratégie, mi-promotion) avec un intérêt certain pour le continent africain. Twitter et Instagram n’étaient pas en reste avec (aussi) des key-notes qui avaient pour objectif de prouver l’intérêt de ces médias pour le marketing et l’influence.

Des débats se sont ensuite tenus entre différents acteurs africains. Nous sommes passés du global au local en somme… avec Steve Wallace, en charge de la communication digitale à la présidence du Bénin, Mounia Tokpanou, campaign manager de Air France West Africa, Dédy Bilamba, brand manager de KFC Côte d’ivoire et le community manager Chedjou Kadem. Ils ont partagé leurs expériences respectives de marques. Le moins que l’on puisse dire est que le contexte et l’adaptation à ce dernier est primordiale pour « créer, animer et engager une communauté en ligne. »

Mon coup de cœur

Y a-t-il opposition entre médias traditionnels et pure players ? Ou comment passer de médias traditionnels à pure players. Ce débat a été riche et instructif. Habib Bamba, directeur de la transformation, du digital et des médias d’Orange Côte d’ivoire, a expliqué l’intérêt qu’une marque telle qu’Orange a à développer des outils et des produits digitaux. « Cela fait partie de notre ADN » a-t-il expliqué si ma mémoire ne me fait pas défaut. David Gueye, directeur adjoint du numérique de TV5 Monde, qui présentait les enjeux de l’application mobile de la chaine internationale, était dans ce débat l’exemple tangible d’un média traditionnel qui a enclenché sa mue numérique. Comme quoi rien n’est figé… et surtout rien n’est opposé. Cela va dans le sens de l’exemple donné par Philippe Perdrix, dirigeant de l’agence de Relations presse 35° Nord, quand il a évoqué le journal l’Equipe qui a vu ses ventes physiques fidélisées grâce à l’application mise en ligne et ses articles vendus à l’unité.

Un échanges entre professionnels qui a tenu toutes ses promesses à travers les arguments des uns et des autres. Conclusions ? Aucune opposition entre ‘’brick and mortar’’ et ‘’pure players’’. Tout n’est qu’une question de complémentarité et de stratégies.

Cette séquence qui aura durée plus d’une heure sur une question de fond dans l’évolution des médias, avec des intervenants de haut vol, devant 600 personnes intéressées, voire passionnées et des partenaires de poids est ce qui caractérise (et devra caractériser dans les années à venir) les Adicomdays et qui fera qu’ils s’ancrent comme l’évènement incontournable des professionnels africains de la communication et du marketing. Un must, car je ne pense pas qu’un tel label existe en Afrique francophone (et ailleurs ?)…

J’ai raté la Sunday

Samedi, les campus qui complétaient les Adicomdays 2019 ont apporté encore plus de coffre à nos rencontres abidjanaises. Simultanément sur trois sites, les organisateurs ont proposé un campus marques (le plus couru) au Orange Fab, un campus étudiants (sans doute le plus utile des trois, car destiné aux futurs professionnels) qui s’est déroulé au CME Bingerville de la Compagnie ivoirienne d’électricité et enfin un campus influenceurs au sein de l’impressionnant et tout neuf Orange digital academy.

Je souhaitais participer aux Adicomdays par curiosité mais aussi pour m’imprégner de ce qui se fait de mieux en la matière, pour profiter des meilleurs insights et pour réseauter. A tous les niveaux, j’ai été servi ! Tout d’abord par Abidjan qui, comparée à nos villes du Sahel, est un autre monde. Ce n’est pas Paris, ce n’est pas Londres…mais c’est Abidjan. Et c’est suffisant. Car cette ville respire. A travers ses médias (de plus en plus nombreux) et son show bizz, par sa géographie caractérisée par ces lacets d’eau qui l’entrecoupent de partout et surtout par « cette gentillesse toute ouest-africaine » comme l’a décrite une amie. Ensuite j’ai pu rencontrer des profils aussi nombreux que différents : des corporates, des indépendants, des débutants, des curieux, des artistes, … « Aucune connexion n’est de trop !» ponctuait une de mes rencontres au moment où nous échangions nos cartes de visites.

J’ai malheureusement raté la Sunday, une fête à ciel ouvert qui se déroule de 15h à 22h et qui réunit les millennials branchés d’Abidjan. Et pour cause, j’avais un lunch avec la queen des médias sociaux, Paola Audrey et deux rendez-vous avec des graphistes dans la soirée. Le travail a pris le dessus sur le reste. L’année prochaine peut-être pour la Sunday.

En bonus

Il y a eu vendredi soir les Adicom awards, qui récompensaient les meilleurs influenceurs dans sept catégories (tech, voyage. Impact social, food, humour, beauté et jeune talent).  Je vais me prendre au jeu et décerner moi aussi mes awards (les Chérif’s adicom awards ?) des meilleurs speakers :

Numéro 3 :

Adrian Ciesielsky de l’agence Ad-Dynamo pour son campus sur Twitter, mais aussi pour ses basket brandéees avec l’oiseau bleu.

 

 

 

 

 

 

Numéro 2 :

Christian Dzellat de NOFI (Noir et fier) pour sa gouaille et son côté militant qui dénotait quelque peut dans cette atmosphère très professionnelle où tout le monde se congratulait.

 

 

 

 

Numéro 1:

Nicolas Kern, influence marketing expert, pour sa brillante key-note sur « Comment générer de l’influence via Instagram. »

 

 

 

 

 

 

Et vous participants des Adicomdays 2019, qui avez-vous préféré, à part Sophia et Kahi ?

Chérif Adoudou Artine, leader numérique autoproclamé

Qui m’accompagne aux Adicomdays 2019 ?

Les professionnels africains du marketing digital se retrouveront à Abidjan pour les Adicomdays 2019 (Africa Digital Communication Days) les 22 et 23 mars pour humer les dernières tendances du secteur, trouver les meilleurs insights et resauter.

Les Adicomdays (Africa Digital Communication Days) se présentent comme le rendez-vous incontournable de la communication digitale en Afrique. Organisées par l’agence Totem (spécialisée dans l’Influence marketing et le Brand content) depuis 2017, la troisième édition se déroulera les 22 et 23 ars prochains à Abidjan. La première s’étant tenue à Paris, la seconde déjà à Abdijan.

La ville d'Abidjan est magnifiée
L’affiche officielle des Adicomdays 2018
Les influenceurs au détriment des pros ?

Cet événement, que j’estime clé pour l’identité numérique africaine, regroupera plus de 400 participants, des professionnels du marketing issus des plus grande sociétés ‘’Brick and Mortar’’, mais aussi, et c’est évident, de ‘’Pure Player’’. Le parterre des intervenants était particulièrement riche, impressionnant (autant qualitativement que quantitativement) lors des deux précédentes éditions. Parallèlement il y aura également des influenceurs net. Ceux que je ne désigne pas comme des professionnels du marketing, mais plutôt comme des acteurs de ce marketing digital.

En échangeant avec les organisateurs via leurs réseaux sociaux, j’ai pu partager une de mes observations en ce qui concerne le traitement médiatique de l’évènement. J’estimais que les Adicomdays donnaient plus d’importance aux influenceurs (certes tous talentueux dans ce qu’ils font) au détriment des professionnels. Sans doute une envie compréhensible de créer de l’engouement autour de ces personnalités. Mais la médiatisation à tout prix n’est-elle pas un piège ? En adoptant cette voie, les Adicomdays entreraient plus dans la sphère de l’Entertainment que dans celui des rencontres professionnelles.  On perdrait alors cette essence qui pourrait faire de ce rendez-vous annuel un must de marketing digital, non pas seulement en Afrique, mais dans le monde.

Retour sur investissement

Le programme 2019 n’étant pas encore disponible, intéressons-nous au menu qui était proposé l’an dernier pour se faire une idée de ce qui nous attend dans deux mois. En 2018, les intervenants ont parlé de social média, de brand content et ont partagé les dernières pratiques du (des ?) secteur(s). Dans ce maelstrom de sujets, les KPI et le ROI ont été au centre des discussions. Le site internet des Adicomdays annonçait la couleur en écrivant : «l’ensemble des sujets étudiés sera à travers le prisme du retour sur investissement» car le thème était « Comment optimiser le retour sur investissement de sa communication digitale en Afrique ? ». Le planner stratégique en manque de débats et de challenge que je suis aurait trouvé de quoi se réjouir.

J’aime beaucoup le concept et le fait de rencontrer des femmes et des hommes aguerris aux dernières techniques du marketing m’emballe vraiment. C’est pour cela que je compte me rendre à Abidjan fin mars 2019 pour humer les tendances du marketing en Afrique et profiter des insights, du réseautage et des échanges humains que peuvent offrir les Adicomsdays. Par la même occasion je représenterai le Tchad au sein du microcosme continental, en compagnie certainement de la brillante Sandrine Naguertiga…et peut être d’autres.

Les Adicomdays (www.adicomdays.com) se tiendront les 22 et 23 mars 2019 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Chérif Adoudou Artine, leader numérique autoproclamé

Un salon africain de l’agriculture au Tchad en mars.

N’Djaména accueillera du 12 au 15 mars 2019 le 1er Salon africain de l’agriculture (SAFAGRI) organisé conjointement par le CILSS (Commission inter-états de lutte contre la sécheresse au Sahel) et la République du Tchad.

La note conceptuelle du Salon africain de l’agriculture (SAFAGRI) exprime comme motivation principale, la convergence de toute une batterie de programmes, projets ou politiques existants vers les objectifs de l’Agenda 20163.

Cette feuille de route, adoptée en janvier 2015 à Addis Abéba lors du sommet des Chefs d’Etats de l’Union africaine, est une sorte de vision et plan d’action pour faire de l’Afrique un continent prospère et pacifique : « Une plateforme qui oriente le continent afin de consolider les progrès en cours et d’exploiter stratégiquement les possibilités qui s’offrent à court et à moyen termes, pour assurer une transformation socio-économique positive dans les cinquante années à venir.» explique le site internet aux accents écologistes mediaterre.org.

Afin donc d’aligner toutes les initiatives régionales existantes au calendrier de l’UA, le CILSS s’est investit pour lever toutes les entraves à un développement du secteur agricole africain encore trop souvent soumis aux aléas économiques, climatiques et sécuritaires. Le comite siégeant à Ouagadougou lance donc le SAFAGRI, « une vitrine d’échanges à l’échelle continentale en mars 2019 à N’Djaména, en marge de (ses) instances statutaires.

Le salon tentera de stimuler « les politiques nationales et régionales de transformation des chaines de valeur agricole » partout en Afrique.

Ses objectifs factuels sont les suivants :

  • Créer un cadre d’échanges et de partage d’expérience entre différents acteurs;
  • Mettre en réseau les différents acteurs de l’agriculture africaine afin de renforcer l’intégration et contribuer à la fluidification des échanges commerciaux;
  • Contribuer à réduire les barrières aux transactions régionales;
  • Contribuer à améliorer la santé humaine en incitant à la consommation de produits locaux et sains;
  • Exposer des produits de l’agriculture africaine;
  • Organiser des panels de discussions pour échanger sur des thèmes visant à la promotion de l’agriculture africaine.

L’aspect organisation du SAFAGRI sera cogéré.

Au niveau régional :  par le CILSS, à partir de son siège au Burkina Faso, avec un président de comité d’organisation en la personne de Mohammed Abdellah Ebe (au quotidien directeur général de l’institut du Sahel, un des organes spécialisés du CILSS).

Au niveau local : par le ministère de la Production, de l’Irrigation et des Equipements agricoles avec une coordination nationale.

 

Chérif Adoudou Artine, leader numérique autoproclamé