L’ovni de la vie politique tchadienne

Portraits de campagne 4/10
Ils étaient 10 sur la ligne de départ. Ils ne sont plus que 7 officiellement encore en lice pour l’élection présidentielle 2021.

Au-delà de l’image de légèreté qui lui associée, Balthazar Alladoum Djarma, est un acteur bien connu de la scène politique tchadienne. Il a notamment été rapporteur adjoint du CNDP (Cadre national de dialogue politique) entre 2015 et 2017.

Tchadinfos.com a titré « Un candidat qui enflamme la toile », un article qui lui était consacré . Mais au delà de cette image de légèreté, Balthazar Alladoum Djarma est un homme engagé, et ce, bien avant de se lancer en politique. Il a œuvré dans le cercle associatif : animateur de conférences-débats sur les questions de préventions des conflits intercommunautaires et de violence en milieux jeunes. L’homme est également un homme d’affaires avisé. Il a créé en 2013 une société de gardiennage mais aussi une entreprise d’adduction d’eau, de constructions et d’installation de panneaux solaires.

Enseignant de son état, Balthazar Alladoum Djarma est également un mordu des études. Sa biographie dans un journal en ligne nous apprend que :  » Balthazar Alladoum Djarma fait son entrée à la Faculté de Sciences Exactes et Appliquées de Farcha, sanctionnée par un Diplôme universitaire de l’enseignement scientifique (DUES). » Et il ne s’arrête pas là : « Il s’est inscrit à l’Institut Polytechnique Industriel de N’Djaména où il obtient en 2002 son diplôme d’ingénieur de travaux: option Électronique. Il décrocha sa licence en 2019 et son Master en 2020 en droit privé à l’Université Internationale de Tunis (formation en ligne). »

Ses débuts en politique remontent à 2007. Il est alors membre-fondateur de l’ASRI (Alliance socialiste pour le renouveau intégral), formation au sein de laquelle il dirigea durant deux ans la fonction de Coordonnateur national aux relations extérieures. En brouille avec l’ASRI en 2009, il la quitte pour fonder l’ASTRE (Action tchadienne pour le renouveau), formation qui le désigne comme son candidat à l’élection présidentielle. De 2015 à 2107 il a été membre du CNDP (Cadre national de dialogue politique) dont il sera le rapporteur général adjoint.

Ce quadragénaire, natif de N’Djaména, a été investi par son parti politique en avril dernier.

Abdallah Adami (stagiaire)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *