Ousman Abbass, nouveau « spin-doctor » du maire de N’Djaména.

Petite révolution à la mairie de N’Djaména. Le premier édile de notre capitale, Ali Haroun, nomme un vingtenaire conseiller à la communication. Fait assez rare que pour être souligné.

Âgé de 29 ans, cet entrepreneur social féru de média et de réseaux sociaux (ses lives Instagram très suivis durant la crise du COVID auraient pu être mieux exploités par le gouvernement) trouve là une occasion en or pour exprimer ses talents et mettre au service de la mairie centrale son entregent et sa sociabilité. Après ses études en Gestion de projet au Canada (sanctionnées par un master en 2013, il a d’emblée souhaité associer ses connaissances académiques à sa passion pour la communication afin de servir le Tchad dans un domaine trop souvent délaissé, à savoir l’artisanat. C’est ainsi qu’à travers son ONG dédiée à la promotion des métiers ancestraux, Tchadinter’Art, il lance (après moult péripéties) le SIAT (Salon international d’artisanat du Tchad) en collaboration avec l’ONPTA (Office national de la promotion du tourisme et de l’artisanat).

Sourire avenant, motivation en bandoulière et esprit d’analyse affuté, Ousman Abbass aime par dessus tout le travail… Le travail bien fait. Cette recherche du résultat conjuguée à un soucis du détail qu’il essaye de transmettre l’ont sans doute un peu freiné dans son développement professionnel. Ces qualités lui ont valu de trainer une étiquette de « gars compliqué », juste par ce qu’il ne badine avec les tâches qui lui sont confiées.

Qu’apportera-t-il au maire de N’Djaména ?

De souvenirs d’ancien maire d’arrondissement, il n’y a jamais eu un conseiller aussi jeune en charge des questions de communication. Mais au-delà de ce détaille générationnel, le nouveau spin-doctor* d’Ali Haroun a un principal défi, à savoir redorer l’image écornée de notre cité-capitale.

Déconstruire une image n’est pas un exercice aisé. Cela l’est encore moins lorsque cette image est profondément écornée… Dans sa feuille de route et les différentes stratégies qu’il proposera à son nouveau patron, Ousman Abbass devra faire preuve de beaucoup d’inventivité et distiller les conseils qui aideront au changement tant attendu.

*un spin-doctor est un conseiller en communication et marketing agissant pour le compte d’une personnalité politique.

Chérif Adoudou Artine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *